Bereichsbild
Links
LSF eLearning2
Stellenangebote
Stipendien/Praktika
Fachschaft Romanistik
Facebook
Aktuelles

Logo Ma Notext
NEUE MA-STUDIENGÄNGE

FRANZÖSISCH
SPANISCH
ITALIENISCH


[mehr]

 
Suche
 
Sprechstunden
 
Öffnungszeiten
Geschäftszimmer
Mo-Fr 11:00 - 13:00 Uhr
 
Mo - Do 9:00 - 19:00 Uhr
Fr 9:00 - 17:00 Uhr
 
 
Ausstellung der Lesekarte für die Institutsbibliothek, Zimmer 320
Di 9:15 - 11:15 Uhr
Do 9:15 - 11:15 Uhr
 

Feier der ENS-Lyon zum 50. Jahrestag des Traité de l’'Élysée

Le Traité de l’Élysée a cinquante ans

L’École normale supérieure de Lyon invite des représentants du Romanisches Seminar à la journée de festivités organisée à cette occasion.

Le 5 avril 2013, le département d’allemand de l’École normale supérieure de Lyon a fêté le cinquantenaire de la signature du Traité de l’Élysée en organisant, le matin, un jeu de piste sur l’histoire allemande et européenne de Lyon et, l’après-midi, un programme culturel au théâtre Kantor de l’ENS.

Vous trouverez ci-dessous, le message de sympathie adressé à l’ENS par Monsieur Christof Weiand, qui a en charge la coopération avec l’ENS-Lyon, et le compte-rendu de cette journée dans le journal de l’ENS.

Les organisateurs des festivités étaient Ferdinand Schlie, que nos étudiants connaissent bien puisqu’il a été lecteur de français pendant deux ans au Romanisches Seminar et Andreas Haarmann, qui fait ses études au Romanisches Seminar et qui est, en ce moment, lecteur d’allemand à  l’ENS.

À cette occasion, il est naturel de rappeler que le Romanisches Seminar et l’École normale supérieur de Lyon entretiennent des relations qu’on peut qualifier d’historiques puisqu’elles fêteront bientôt leurs quarante ans d’existence.

La Convention de coopération, qui, sous sa forme actuelle, est en vigueur depuis 2007, prévoit l’échange de lecteurs et d’étudiants entre les deux Institutions.

Si votre curiosité a été éveillée, voici le lien pour de plus amples informations :

http://www.uni-heidelberg.de/rose/studium/auslandsstudium.html

Message de sympathie adressé par M. Christof Weiand à l’ENS-Lyon

Chère Madame Lagny,

chers collègues,

chers étudiants de  l’ENS-Lyon,

Mesdames, Messieurs,

Le Traité de l’Elysée, signé le 22 janvier 1963, par le Président de la République Charles de Gaulle et le Chancelier Konrad Adenauer, est un événement de la plus haute importance historique et, en même temps, un acquis, devenu fondamental, de la culture et de la civilisation de nos deux nations,  et de l’Europe d’après-guerre.

Le cinquantenaire de ce traité que célèbrent, en cette année 2013, dans un véritable esprit d’amitié, nos deux pays, leurs citoyens, leurs institutions, et, avec eux, l’Europe nouvelle, est l’occasion de rappeler que la mise en pratique du traité, sa réalisation, ont été menées à bien, dans la fidélité à son idée et avec modestie, par chacun d’entre nous, et que nous pouvons être fiers de ce que nous avons accompli.

Aujourd’hui, l’ENS de Lyon fête ce cinquantenaire, et l’université de Heidelberg et, en particulier, le Romanisches Seminar vous accompagne pour cette  belle journée.

En effet, si depuis quatre décennies, nos deux institutions travaillent ensemble dans la formation et l’excellence de nos jeunes étudiants, c’est aussi grâce à la vision qui a été celle du Traité de l’Elysée.

Année après année, nous échangeons lecteurs et lectrices, étudiants et étudiantes pour offrir à nos partenaires ce que nous avons de plus cher au niveau de la culture, de la communication et de cet humanisme que nous partageons.

En tant que déléguée du Romanisches Seminar de l’université de Heidelberg, Mme Müllenbroich est chargée de vous transmettre les meilleurs vœux du Recteur, le professeur Bernhard Eitel, des directeurs, Madame Grosse, Messieurs Poppenberg, Radtke et Weiand, et des collègues de notre Institut, qui se réjouissent tous, avec vous, d’avoir contribué à faire s’épanouir cette amitié qui unit maintenant la France et l’Allemagne.

Nous sommes heureux de pouvoir vos envoyer ce message et nous vous assurons que nous ferons toujours tout pour conserver de si excellentes et de si sympathiques relations.

Article publié dans le journal de l’ENS

Célébration au théâtre Kantor de l'amitié franco-allemande
Le traité de l'Elysée a 50 ans
Publié le : 8 avril 2013

Enthousiasme et convivialité pour cette célébration franco-allemande

Joëlle Pornin

Photo Gérard Chauvy Le Progrès de Lyon.
 

Je suis très fier que l’Ecole, à son niveau, contribue à écrire une page de cette connaissance et reconnaissance réciproques, a déclaré le Président Jacques Samarut, saluant la présence, au sein du public dans le théâtre Kantor, de chercheurs allemands ou de langue allemande de l’Ecole, en Lettres et Sciences humaines comme en Sciences exactes. Au delà du caractère très symbolique de la commémoration du Traité de l’Elysée, cette journée est le reflet de l’esprit de ce dernier : la célébration de l’amitié entre deux peuples que l’histoire avait opposés, le rapprochement des cultures, et bien sûr, le rôle de la jeunesse dans la construction du désormais célèbre "couple franco-allemand.
Ens 1
 

À l'occasion du 50e anniversaire de la signature du Traité de l'Elysée, la section d'allemand de l'ENS de Lyon organisait en effet une journée de festivités à la fois ludique et culturelle. La manifestation était placée sous le Haut Patronage de M. Christian Seebode, Consul Général de la République Fédérale d’Allemagne à Lyon, et avait été organisée en partenariat avec l'Association Lyonnaise France-Allemagne présidée par Loïc Theynard.
 

´La matinée était consacrée à  un jeu de piste sur l’histoire allemande et européenne à Lyon auquel ont participé, outre des élèves de l’Ecole, des étudiants étrangers et les élèves de la classe passerelle de l’ENS, deux classes de lycée en section européenne : la classe de Seconde du Lycée Saint-Just de Lyon ainsi que la classe de Première du Lycée Pierre Brossolette de Villeurbanne. 16 équipes ont été constituées, le nombre de participants atteignant presque la centaine.
Ens 2

À l'occasion du 50e anniversaire de la signature du Traité de l'Elysée, la section d'allemand de l'ENS de Lyon organisait en effet une journée de festivités à la fois ludique et culturelle. La manifestation était placée sous le Haut Patronage de M. Christian Seebode, Consul Général de la République Fédérale d’Allemagne à Lyon, et avait été organisée en partenariat avec l'Association Lyonnaise France-Allemagne présidée par Loïc Theynard.

La matinée était consacrée à  un jeu de piste sur l’histoire allemande et européenne à Lyon auquel ont participé, outre des élèves de l’Ecole, des étudiants étrangers et les élèves de la classe passerelle de l’ENS, deux classes de lycée en section européenne : la classe de Seconde du Lycée Saint-Just de Lyon ainsi que la classe de Première du Lycée Pierre Brossolette de Villeurbanne. 16 équipes ont été constituées, le nombre de participants atteignant presque la centaine.

L’après-midi, le programme culturel s’est tenu au théâtre Kantor devant une salle comble, en présence de Jacques Samarut et Olivier Faron et ainsi que de M. le Consul Général d’Allemagne, de Mme la Professeure Beate Neuss, Vice-présidente de la Fondation Konrad Adenauer, et de Mme Annie Müllenbroich, représentante de l’université de Heidelberg, chargée des échanges entre son établissement et l’ENS de Lyon qui fêtent leurs 40 ans l’an prochain.

Ont pris successivement la parole M. le Président de l’ENS de Lyon, M. le Consul Général ainsi que Mme Neuss et Mme Müllenbroich. La pièce « Hotel Paraiso » de Lutz Hübner a ensuite été représentée par la troupe allemande de l’Université Lumière Lyon II sous la direction de Jean-Charles Margotton, Professeur émérite, et de Lydia Böhmert, lectrice DAAD. Le public a également assisté à la projection du court-métrage « Répliques franco-allemandes : une scène pour deux », réalisé par les germanistes de l’ENS sous la direction d’Hélène Brandon.
 
 
La remise des prix par Gérald Gambier, éditeur et organisateur du jeu de piste, en présence de M. le Consul d’Allemagne, Patrick Dzierzon, a récompensé les trois équipes gagnantes. Un grand bravo à l’équipe de la classe passerelle ENS qui a gagné le premier prix. La journée s’est conclue avec l’intervention du Choeur de l’ENS de Lyon sous la direction de Jean-François Le Maréchal : les hymnes allemand, français et européen ont été entonnés avec la participation du public.

Un grand merci à tous ceux qui se sont mobilisés pour faire de cette journée une réussite.
 
Ens 3

 

Verantwortlich: E-Mail
Letzte Änderung: 15.05.2013
zum Seitenanfang/up